Soirée grands mélomanes : Bach et Liszt

Dimanche 22 Juillet 2018 - 19h30


Réserver en ligne

Anna Göckel



Programme

  • J.S. Bach : Sonate pour violon seul n°2 – BWV 1003 
  • J.S. Bach : Partita pour violon seul n°2 – BWV 1004 
  • J.S. Bach : Sonate pour violon seul n°3 – BWV 1005

Née en 1992 à Marseille, Anna Göckel a sillonné avec son violon quelques-unes des plus belles scènes musicales, du Wigmore Hall de Londres au Victoria Hall à Genève, ou encore à la Herkulessaal à Munich, au Forum International de Tokyo, au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, au Musée des Beaux-Arts de Montréal, et à Naples, Venise, Varsovie, Berlin, Vilnius, ainsi qu'au Festival Aurora (Suède), au Festival de la Roque d'Anthéron et au Festival de Prades.

Anna est nommée en 2016 "Révélation classique de l'ADAMI". Son premier enregistrement "Sei solo" consacré aux Six Sonates et Partitas de J-S Bach, paraît en janvier 2018 sous le label NoMadMusic, avec le Soutien de la fondation belge "Fonds Fravanni / Fondation du Roi Baudouin".

Passionnée dès son plus jeune âge par l'univers de la musique de chambre, elle fonde le Trio Karénine au sein duquel elle remporte à 21 ans le Concours de l'ARD de Munich, et avec lequel elle partage d'intenses années de recherche et de concerts (2009-2015). Elle découvre l'univers du quatuor à cordes lors de l'Académie Seiji Ozawa (2009-2012), et est invitée à étudier et à jouer, les étés 2016 et 2017, au prestigeux Ravinia Steans Music Institute (USA).

Elle se perfectionne auprès de David Grimal à la Hochschule de Saarbrücken, après avoir travaillé avec Boris Belkin aux Pays-Bas, avec Jean-Jacques Kantorow et Svetlin Roussev au Conservatoire de Paris, ainsi qu'avec le Quatuor Ysaÿe. Elle reçoit également lors de masterclasses les précieux conseils de Menahem Pressler, Ferenc Rados, Jean-Claude Pennetier, Donald Weilerstein, Maxim Vengerov, Hatto Beyerle et Miriam Fried.

Anna explore passionnément les différents répertoires qui s'offrent à la vie d'une violoniste: elle se produit régulièrement au sein de l'Ensemble Les Dissonances, en musique de chambre, et en soliste avec l'Orchestre Symphonique et Lyrique de Paris, l'Opéra de Saint-Étienne, l'Orchestre de la Sorbonne, l'Orchestre Universitaire de Strasbourg, l'UAEH Symphony Orchestra (Mexique) l'Orchestre de la Hochschule für Musik de Saarbrücken, le Neue Westfalen Philharmonie ou le München Radio Orchestra.

Ses concerts ont été radio-diffusés sur France Musique, Radio 4 (Pays-Bas), Bayerischer Rundfunk, Saarländischer Rundfunk (Allemagne) et sur l'Österreichischer Rundfunk (Autriche). Elle a été l'invitée de Rolando Villazón, dans l'émission "Stars von morgen" diffusée par Arte (11.2014) et apparaît dans plusieurs reportages France Télévision. Anna Göckel joue sur un violon de Giovanni Tononi de 1690, généreusement mis à sa disposition par le Ravinia Steans Music Institute.


Jean-Baptiste Fonlupt



Programme

  • Liszt : Sonate en Si mineur
  • Liszt : Deux Légendes
  • Liszt : Hymne de la nuit; Recueillement; Ave Maria "Les cloches de Rome"

Jean-Baptiste Fonlupt s’est produit en décembre 2016 en tant que soliste au Théâtre Mariinsky de Saint-Petersbourg avec l’orchestre du Mariinsky sous la direction de Valery Gergiev. Il y a interprété à l’occasion de l’ouverture du Piano International Festival le concerto pour piano de Jolivet. Il a également joué lors de ce festival un récital entièrement consacré à Franz Liszt.

Ses autres concerts récents l’ont mené aux Piano aux Jacobins à Toulouse, dans plusieurs ville de Chine, en Belgique, aux Lisztomanias de Châteauroux, à Solistes à Bagatelle, à Piano en Valois, au Japon, au Festival Chopin de Nohant, à Liszt en Provence, au Festival dei due Mondi à Spoleto et au Festival l’Esprit du Piano à Bordeaux.

Né en 1976, il débute le piano à l’âge de 6 ans avec Jeanine Collet et Christian Bernard au Conservatoire de Grenoble. A l’âge de 13 ans, il remporte le concours du Royaume de la Musique et joue le 1er concerto de Mendelssohn avec l’orchestre Colonne à la Maison de la Radio à Paris. Un an plus tard, il remporte le 1er prix du concours Steinway Jeunes Talents, grâce auquel il joue en soliste au Théâtre des Champs-Elysées. En 1991, il est admis à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Il se perfectionne par la suite auprès de Georges Pludermacher, de la pianiste russo-géorgienne Elisso Virssaladze puis du pianiste allemand Michael Endres à Berlin.

Jean-Baptiste Fonlupt a sorti en 2016 un disque dédié à Robert Schumann (Variations Abegg, Arabesque, Novellettes no.2, 7 & 8, les Chants de l’Aube, Geistervariationnen) pour le label Esprit du Piano, qui a obtenu la récompense de 5 Diapasons. Passionné par tous les types de répertoire, de JS Bach à la musique contemporaine, sa discographie témoigne aussi d’une attention particulière pour le répertoire moins connu: il a gravé des pièces rares de Franz Liszt (3 Apparitions, Klavierstück, Impromptu..) ainsi que des sonates de Carl Philipp Emanuel Bach. En 2014, il enregistre un disque consacré à Chopin pour lequel il est nommé Révélation 2014 au Festival Chopin de Nohant, qui obtient également 5 diapasons.

En 2010, il a été invité comme soliste à Caracas, Venezuela, pour la création en première mondiale de Anamorphoses, pièce concertante pour piano et orchestre, du compositeur Joseph-François Kremer, avec l’Orchestre des Jeunes Simon Bolivar sous la baguette du chef Christian Vasquez. Ce concert est régulièrement diffusé sur la chaîne musicale Mezzo.

Ses disques sont diffusés sur les ondes, aussi bien dans les émissions de Radio Classique et de France Musique, mais aussi sur les radios étrangères comme CBC Radio Canada.