Soirée grands mélomanes

Dimanche 06 Août 2017 - 19h30


Réserver en ligne

Julie Alcaraz



Programme

  • Scarlatti : 3 sonates
  • Schubert : Sonate en La majeur D664
  • Liszt : Etude d'exécution transcendante S139/10 ; Etude de concert S145/1 Waldesrauschen
  • Albeniz : Iberia: El Albaicin (Livre II) Lavapiés (Livre III)

Musicienne à plusieurs facettes, c’est au piano que Julie Alcaraz choisit de s’exprimer principalement. Possédant un DEM de violoncelle et actuellement en cursus diplômant de chant lyrique, elle se nourrit de cette pluralité musicale pour en enrichir sans cesse son jeu pianistique. Cette artiste aux origines espagnoles est particulièrement attachée à défendre le répertoire d’Albéniz, à travers l’œuvre d’Ibéria, qui tient une place toute particulière dans son cœur.

Actuellement en cursus d’Artiste Interprète au CNSM de Paris dans la classe de Denis Pascal, elle reçut les conseils d’éminents pianistes tels que Jacques Rouvier, Hortense Cartier-Bresson, Olivier Gardon, Prisca Benoit, François René Duchâble, et Jean-François Heisser. Sa carrière s’ouvre tout d’abord à l’international puisqu’elle est Ambassadrice de la Musique Française au Japon lors d’un concert de Gala en 2008, est également reçue au Portugal, en Roumanie et en Espagne pour une tournée de concerts, puis plus récemment, à New York dans le cadre du festival « International Keyboard Institute ».

Elle est une invitée régulière des salles et festivals parisiens (Festival Chopin, Théâtre Adyar, Musée Debussy, Grand Palais, Festival "Jeunes Talents", Cité de la Musique, Théâtre Impérial de Compiègne, Château de Fontainebleau) et en province (festival « 1001 Notes » à Limoges, « Le vent sur l’arbre » en sud Morvan, « Les Pianissimes" » à Lyon), et spécifiquement dans le Pays basque, sa région d’origine, à Biarritz (Hôtel du Palais, Musée historique), ainsi qu'au festival international Piano classique.

Particulièrement attachée au partage musical de la musique de chambre, elle est deux fois lauréate du prix de l’Académie Ravel pour son interprétation du trio de Debussy et du quatuor de Fauré en do mineur. Elle collabore également avec des musiciens de l’orchestre « Bayonne Côte Basque » et « Bordeaux Aquitaine », ainsi qu'en formation violon et piano aux cotés de Marie-Claudine Papadopoulos. On a pu l’entendre récemment sur France Musique dans l’émission « Générations Jeunes Interprètes » présentée par Gaëlle le Gallic, notamment au côté d’Emmanuelle Bertrand et elle partagera prochainement la scène avec la violoncelliste Marion Platéro.

La musique espagnole prenant une place très importante dans sa vie pianistique et artistique, elle a été l’invitée, le 25 août dernier, du festival « Un piano sous les arbres» qui fêtait le centième anniversaire de la mort de Granados.

Tout récemment, Julie Alcaraz interprétait le 3e concerto de Beethoven avec l’orchestre Bayonne-Côte-Basque sous la direction de Benjamin Levy ainsi que le 10e concerto de Mozart pour deux pianos avec le pianiste concertiste Olivier Chauzu. Julie vient de remporter le 3e prix du Concours International Mackenzie de New York, et est lauréate des Fondations Cziffra et Meyer ainsi que du Mécénat Musical Société Générale pour l’enregistrement de son premier disque.


Maurizio Baglini



Programme

  • Bach/Busoni : Chorals BWV645, 659 et 639
  • Schumann : Sonate op.22 en sol mineur
  • Chopin : Première Ballade op.23 - Variations op.2
  • Liszt : A la Chapelle Sixtine, Angelus, Jeux d'eau de la Villa d'Este

Maurizio Baglini, un des musiciens les plus brillants et les plus respectés sur la scène internationale, est né à Pise en 1975. Il a remporté le «World Music Piano Master» de Monte-Carlo. Sa prolifique carrière l’a mené dans toute l'Europe, l’Amérique et l’Asie, avec mille deux cents concerts comme soliste et autant en musique de chambre, dans les plus grandes salles de concerts : Scala de Milan, Accademia Nazionale di Santa Cecilia de Rome, Salle Gaveau et Auditorium du Louvre à Paris, Kennedy Center de Washington, Gasteig à Munich. Il a travaillé avec des chefs éminents tels Antonello Allemandi, Giampaolo Bisanti, Massimiliano Caldi, Tito Ceccherini, Daniel Cohen, Howard Griffiths, Armin Jordan, Seikyo Kim, Emanuel Krivine, Karl Martin, Donato Renzetti, Corrado Rovaris, Ola Rudner et Maximiano Valdés. Son large répertoire s'étend de Byrd à la musique contemporaine, avec une attention particulière pour Chopin, Liszt et Schumann. Il joue en duo avec la violoncelliste Silvia Chiesa : ils sont les dédicataires d’œuvres d’Azio Corghi, Nicola Campogrande et Gianluca Cascioli. Il enregistre maintenant exclusivement pour Decca/Universal et ses disques les plus récents ont reçu de grands éloges de la presse nationale et internationale : en 2011, il publie «Rêves», une collection des chefs-d'œuvre de Liszt pour piano solo (prix «Année Liszt» en France). En 2011 il a également enregistré avec Silvia Chiesa, les sonates pour violoncelle et piano de Brahms, l "Arpeggione" de Schubert et le Carnaval de Schumann. En 2014 Domenico Scarlatti: «In tempo di danza». Il sort également un nouveau double CD avec l'ensemble des œuvres pour piano de Moussorgski. En janvier 2016, il publie chez Decca un nouveau disque consacré à Schumann (les Sonates n° 1 et 2, «Presto Passionato» et Toccata op 7) qui termine le projet monographique commencé avec le Carnaval – et toujours en 2016 un CD avec Silvia Chiesa comportant l'intégrale des œuvres pour piano et violoncelle de Rachmaninov. Depuis 2008 il fait la promotion de son projet «Inno alla gioia» ("Ode à la joie"), qui l'a conduit partout dans le monde, jouant la neuvième symphonie de Beethoven dans la transcendantale transcription pour piano de Franz Liszt. Il fait ses débuts avec ce programme au Musée d'Orsay à Paris, avec le chœur de Radio France, retransmis en direct sur France Musique, avec plus de cinquante dates prévues, entre autres à Monaco, Rio de Janeiro, Tel Aviv, Beyrouth, et, en Italie, à Crémone (Teatro Pochielli) et Milan (saisons de la Società dei Concerti et Orchestra Sinfonica di Milano Giuseppe Verdi). Depuis 2012, avec l'artiste multimédia Giuseppe Andrea L'Abbate, il créé le projet "Piano Web", qui allie la performance live de chefs-d'œuvre du piano – comme le Carnaval de Schumann, les Tableaux d’une exposition de Moussorgski ou les Images de Debussy – avec un commentaire visuel projeté sur grand écran. Cette performance audiovisuelle tourne avec succès en Italie et à l'étranger, par exemple au festival de La Roque d'Anthéron, au Teatro Comunale di Carpi et au Teatro Comunale di Pordenone, en Italie. Depuis 2005, Maurizio Baglini est le fondateur et directeur artistique du Festival de Piano d’Amiata. Depuis 2013, du festival de danse et de musique au « Teatro Comunale Verdi» à Pordenone : en 2015, il a le soutien du ministère italien des activités culturelles pour le projet «Hommage à Pasolini» et a été nommé ambassadeur culturel de la région Frioul-Vénétie julienne. Il donne des masterclasses à Fondi (Latina, «Musica In Fondi») et à l'Accademia Stauffer, Crémone. Maurizio Baglini joue un piano à queue Fazioli.